Recent Comments

Categories

mature dating site de rencontre

“On etait tes amis avec pitie pour toi” : a J’ai rentree, la torture va recommencer

LE PLUS. Theo reste lyceen et ce n’est pas le grand prenom. Cette annee, il rentre en terminale. Les derniers mois tout d’un long chemin de croix dans une telle jungle d’eleves qui, souvent, n’ont de pitie pour personne. Parce que Theo n’est gui?re exactement semblable a ses camarades, ils lui ont deja fera vivre l’enfer. Un enfer qui reprend donc ces jours-ci. Temoignage.

Edite via henrirouillier Auteur parraine via Rozenn

Deux lyceens lors de l’epreuve de philosophie du baccalaureat a Strasbourg, le 15 juin 2016 (F. FLORIN/AFP).

Notre vie d’un adolescent n’est pas forcement facile l’ensemble des semaines. D’autant plus quand on reste isole. C’est mon cas.

Je suis un lyceen en terminale litteraire vivant en region parisienne. Fils de parents divorces dont un qui vit a l’etranger. Niveau famille, j’ai le minimum : tante, grand-mere, oncle et cousins. Le probleme se situe au niveau amical. Je suis un eleve precoce, j’ai de la peine d’apprentissage et de relationnel au milieu des autres.

Mon surnom ? Le “SAF”, “sans amis fixe”

J’ai fait ma sixieme et ma cinquieme dans un college prive ou on me traitait comme 1 paria, mais j’avais peur de le dire a ma maman. Je n’y avais aucun ami. J’etais seul constamment Afin de bien https://datingmentor.org/fr/mature-dating-review/ faire. Une equipe en sport ? On ne me choisissait jamais. L’enseignant devait intervenir et, a chaque fois, obliger votre groupe a me prendre avec eux.

A chaque fois, j’etais mis sur la touche peu importe le sport. Mon surnom ? Le “saf”, traduisez via “sans amis fixe”. C’est quand aussi 1 comble car des amis, je n’en avais aucun.

Notre midi, je mangeais seul dans un coin du self. J’avais l’impression d’etre dans une cage avec les spectateurs qui passent et qui jettent, a defaut de pain, des regards hilares et froids. Continue reading